AGENDA CULTUREL

2022

278795382_5377966078889788_606430905968110_n.jpg
500-500.jpeg
SAVANNAH-BAY-_VISUEL_MAPADO.jpg
0150456.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
vousnedesirezquemoi22.jpg
cinedore.png
BNF_2021_140905.jpg
MargueriteDuras.jpeg
260811989_4862092423810492_2972245863634624342_n.jpg
ledencinema_jeanlouisfernandez_092.jpg
affiche-immersions-duras-500.jpg

Compte rendu de Françoise Barbé-Petit disponible sur le lien suivant :

238596543_3026634840955872_6261508966119932737_n.jpg
Capture d’écran 2021-10-17 à 11.12.59.png

Le Navire Night, au Théâtre du balcon (Avignon)

Mise en scène : Frédéric Fage
Avec : Maroussia Henrich et Lorenzo Buttigieg

 

Un cri dans la nuit

Paris, au crépuscule. Dans la ville qui s’éteint, une voix s’élève, racontant l’histoire d’un homme qui, par désoeuvrement, compose des numéros de téléphone non attribués dans l’espoir d’entendre enfin une voix de femme. C’est le début d’une histoire d’amour qui s’étale sur trois ans. Au fil des conversations, la personnalité de la femme s’esquisse. Elle a vingt-six ans, elle est leucémique. Elle donne rendez-vous à son correspondant, mais ne s’y rend pas…

Dyptique Duras, une immersion dans le théâtre de Marguerite Duras (au Lavoir moderne parisien, 75018 Paris)

Du 6 au 17 avril 2022 

Les pièces Le Square et Savannah Bay sont mises en scène par Gérard Elbaz.

Avec Martine Thinières et Stéphane Valensi.

Scènographie : Emma Depoid

Création Lumière : Antoine Dubois

La confrontation, au cours d’une même soirée, joués par les mêmes comédiens, du premier texte dramatique écrit par Marguerite Duras, Le Square (1956), et de Savannah Bay (1982), sa dernière pièce, met en lumière la puissance de l’écriture toujours précise, épurée, ciselée de Marguerite Duras qui nous emporte dans deux univers radicalement différents. Dans Le Square, on se trouve dans un lieu autre, où les codes sociaux n’existent plus, un lieu de transgression possible. Deux figures des invisibles de la société sont au centre. L’homme dit : « Parler, pour moi, est une sorte d’aubaine.» et ils osent, enfin, rompre le silence. Marguerite Duras ne cesse de plonger au plus profond d’elle-même pour faire émerger l’essentiel des êtres à la recherche d’un amour infini. « L’amour ne peut être connu, vu que de loin. Du dehors, ne reste que cette apparence toujours miraculeuse des amants », et c’est bien cette ultime tentative de dire l’amour qui est au cœur de Savannah Bay. Si les questions sociales et politiques traversent Le Square, Savannah Bay aborde desquestions comme l’amour, la mort, le travail de mémoire. Les silences, dans Le Square, témoignent de la difficulté de s’exprimer. Dans Savannah Bay, ils expriment des ellipses, de l’indicible.

Tarif pour les membres de la SIMD : 15 euro, et tarif por les moins de 26 ans : 10 euros.

https://lavoirmoderneparisien.com/programmations/le-square-2/

https://lavoirmoderneparisien.com/programmations/savannah-bay/

 

Azuro, de Mathieu Rozzé (sortie fin mars 2022)

Adaptation des Petits chevaux de Tarquinia.

Un été. La torpeur. Une chaleur écrasante. Un climat déréglé. Un village coincé entre la mer et la montagne. Pas de réseau. Pas de portable. Des amis qui se connaissent trop bien. Rien à faire. Ou si peu. Les vacances. Et puis arrive un bateau. Et de ce bateau, descend un homme. Un homme mystérieux…

Bande annonce: https://www.citefilms.com/movie/azuro

Vous ne désirez que moi de Claire Simon (sortie début février 2022)

En 1982, Yann Andréa et Marguerite Duras vivent ensemble depuis deux ans. Elle en a plus de soixante-dix, il en a quarante de moins. Derrière la femme de lettres, son dernier compagnon a découvert le « personnage » Duras, aussi assoiffée d’absolu dans la vie qu’elle l’est dans l’écriture. Il raconte alors cette relation fusionnelle (et dangereuse) à la journaliste Michèle Manceaux, amie de la romancière. Leurs entretiens ne paraîtront qu’en 2016, deux ans après la mort d’Andréa, sous le titre Je voudrais parler de Duras (éd. Pauvert).

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=DnEgQ9NXf2A

Cycle cinéma Marguerite Duras au Cinéma Doré (Madrid), du 07 Janv. 2022 au 24 Février 2022

La Filmoteca española, en colaboración con el Institut français,  propone un ciclo dedicado a la cineasta francesa Marguerite Duras, proyectando nueve de sus películas (cortos y largos metrajes).

https://www.institutfrancais.es/madrid/evento/ciclo-marguerite-duras-en-el-cine-dore/

Exposition « Catherine Sellers, une vie de théâtre » du 1er février au 20 mars 2022 (BNF, Paris)

Cette exposition rend hommage à la comédienne Catherine Sellers, figure marquante de la scène théâtrale du XXe siècle. Elle présente une sélection des archives du couple qu’elle formait avec l’acteur et metteur en scène Pierre Tabard, entrées par legs à la BnF en 2014.

Catherine Sellers jouait par exemple dans L'Amante anglaise en 1997 sous la direction de Pierre Tabard (voir photo à gauche). Catherine Sellers (1926-2014) a vécu les 1001 vies propres aux comédiennes de grand talent, jalonnées par des rencontres déterminantes avec Albert Camus, Marguerite Duras, Jean-Louis Barrault ou Pierre Tabard, son époux, avec lequel elle créa une compagnie de théâtre.

"Fuera de campo"

 

Exposition sur Marguerite Duras, prévue à La Virreina, centre de la Imatge, de Barcelone à partir du 4 mars 2022

Esta exposición es una de las pocas presentaciones museográficas, realizadas en el contexto internacional, alrededor del cine, la literatura y los trabajos televisivos y radiofónicos de Marguerite Duras (Gia Định, Saigón , 1914 - París, 1996), una escritora cuya filmografía se antoja fundamental para entender cuáles son, hoy, las transferencias entre imagen, texto y narración. La muestra añade un conjunto de acciones teatrales, performances y lecturas dramatizadas inéditas sobre algunos textos de Marguerite Duras.

https://ajuntament.barcelona.cat/lavirreina/es/Marguerite-Duras

Rome, Venise et Calcutta désert

Présentations étape de travail : 21, 22, 23 février 2022 - Atelier des Marches 17 Rue Victor Billon, 33110 Le Bouscat
Mise en scène et adaptation : Arnaud POUJOL
Regard et lumières : Jean-Luc TERRADE
Avec : Aline LE BERRE, Élise SERVIERES et Yacine SIF EL ISLAM
Création musicale : Benjamin DUCROQ
Vidéo : Erwin CHAMARD

Alors que le monde confiné s’envire d’images de villes désertées, le peignoir d’Anne-Marie Stretter me revient à l’esprit. Pourtant, cette image n’est dans aucun des films de Marguerite Duras. Cette scène n’existe pas et c’est mieux ainsi. Elle est la manifestation de l’absence au cœur de ses films. L’écriture cinématographique de Marguerite Duras est très proche de l’écriture littéraire. S’il est commun de partir d’un livre afin d’établir un scénario pour enfin faire un film, Marguerite Duras fait l’inverse, elle part du film pour revenir à l’écrit. Il y a à l’œuvre derrière chacune de ses propositions une ambition immense avec laquelle elle ne négocie pas. Marguerite Duras pose les bases d’un monde qui obéit à une grammaire purement sensuelle et affective cherchant l’instant où la présence parviendra à intégrer l’absence au point de faire corps avec elle.

https://www.marchesdelete.com/arnaud-poujol-2

L'Eden Cinéma, mise en scène par Christine Letailleur, au Théâtre de la Ville (Paris, Les Abbesses)

Du 15 au 23 avril 2022

Debout à l’avant-scène, Suzanne et Robert évoquent leur enfance marquée par le combat de leur mère dont les projets furent ruinés par la corruption de l’administration coloniale. Arrivée en Indochine en 1912 comme enseignante, Marie Donnadieu arrondit ses fins de mois en jouant du piano dans un cinéma de Saïgon.
Grâce à ses économies, elle obtient en concession des terres pour les cultiver. Mais chaque année la récolte est détruite par la mer. Cette histoire autobiographique déjà racontée dans Un barrage contre le Pacifique, Marguerite Duras la reprend pour en donner une version scénique avec L’Éden Cinéma. Sensible et finement construite, la mise en scène de Christine Letailleur nous plonge dans le clair-obscur de souvenirs d’autant plus touchants qu’ils sont à haute teneur émotionnelle.

https://www.theatredelaville-paris.com/fr/spectacles/saison-2021-2022/theatre/leden-cinema-1

 

Création "Les Immersions" consacrée aux textes de Marguerite Duras (Théâtre du Pavé, Toulouse).

La Cie de la Dame nous plongera dans sa création Immersions consacrée aux textes de Marguerite Duras, et qui se jouera en trois volets : La Maladie de la mort (28 novembre 2021), L ́amant (17 octobre & 6 février 2022) et La Cuisine de Marguerite (10 & 13 février 2022).

La particularité ? Sur scène, les spectateurs auront un casque posé sur leurs oreilles et découvriront un cube avec un homme et une femme : la voix de Corinne Mariotto et la création sonore de François Donato. Des lumières précises joueront sur leurs mains et leurs visages selon un ballet bien réglé pour une immersion totale dans le texte, la voix, et le son, ayant comme dénominateur commun : le désir.

Un autre hommage sera également rendu à Marguerite Duras du 16 au 20 février 2022, avec la pièce La Musica Deuxième.

https://www.corinne-mariotto.com/les-immersions-duras

Agatha, mise en scène par Louise Vignaud 

Avec Marine Behar et Sven Narbonne

Du 8 au 19 février 2022, à Paris, Théâtre 14

Avec Agatha, Marguerite Duras livre une pièce sur le tabou. Tabou de l’inceste, du viol, et des relations que l’on n’ose pas nommer. Grâce à une langue ciselée, performative, elle dresse le portrait de deux âmes à la dérive qui tentent de survivre et convie le spectateur à une enquête dans les tréfonds de l’âme humaine. Si la sœur convoque son frère afin de partir, la scène devient le terrain de jeu idéal pour disséquer la mémoire. Mémoire des corps, mémoire des mots, mémoire des images. Mémoire insatisfaite, traquée, jusqu’à l’éclosion du souvenir juste. C’est dire, qui importe. Car au-delà de l’amour, il y a les zones d’ombres, cette frontière si ténue du consentement, acquis pour l’un, remis en question par l’autre. Est-ce que l’on consent lorsqu’on ne sait pas ? Dans un corps à corps douloureux et acharné, la sœur et le frère se confrontent au passé. Pour faire face. Pour survivre.

https://theatre14.fr/index.php/programmation-2021-2022/agatha

Fanny Ardant invitée d'honneur des Variations classiques d'Annecy (Janvier 2022).

 

Elle y interprètera Aurelia Steiner le 28 janvier 2022 accompagnée de Sonia Wieder Atherton au violoncelle.

Bonlieu Scène nationale donne carte blanche au Festival Variations classiques d’Annecy dont la 5e édition aura lieu du 27 au 29 janvier 2022.

https://bonlieu-annecy.com/2021/07/19/variations-classiques-2022/

2021

Capture d’écran 2021-12-04 à 16.25.24.png
Capture d’écran 2021-11-22 à 10.40.45.png
fileZtR0Rh.jpeg
244338970_4692936774059392_820062705470592152_n.jpg
safe_image.php.jpeg

Rétrospectives françaises à la Cinémathèque de Stockholm

Marguerite Duras :

Le 13/11 à 14h Les enfants

Le 16/11 à 18h La Mort du jeune aviateur anglais / Écrire

Le 22/11 à 18h En rachâchant / Les Plages / Marguerite Duras

https://institutfrancais-suede.com/retrospectives-francaises-a-la-cinematheque-de-stockholm/

Pluie d'été, mise en scène de Sylvain Gaudu

Du 07/11 au 30/11/ 2021 au théâtre de Belleville (Paris).

Ernesto a entre douze et vingt ans quand il découvre un vieux livre brûlé. Il donne instinctivement un sens aux mots jusqu’à ce que les phrases veuillent dire quelque chose. Ernesto vient d’apprendre à lire seul. Il décide de quitter l’école car “on y apprend des choses qu’on ne sait pas”.

Le Pavillon 33 vous invite à pénétrer dans la cuisine de la casa, où se mélangent les vieilles chansons de la mère, l’odeur d’un boeuf bourguignon qui mijote, les cris des brothers & sisters et les questionnements existentiels d’Ernesto et Jeanne.

Spectacle lauréat 2017 du Grand prix du Jury du Festival Nanterre sur scène.

https://www.theatredebelleville.com/programmation/la-pluie-dete

Une heure, un livre:  Un barrage contre le Pacifique  

6 décembre 2021 (12H45 à 13H45)

Collège des Bernardins

20 rue de Poissy

75005 Paris

 

 

Rencontres Duras de Trouville (17 octobre 2021)

Ces journées ont lieu lors d’un week-end en octobre. Au programme, un week-end entièrement consacré à Marguerite Duras avec des lectures, des tables rondes, des vernissages, des projections et des représentations théâtrales autour de l’œuvre de l’auteure.

C’est aussi l’occasion de remettre le fameux prix Marguerite Duras. Prix qui récompense une œuvre qui a un lien et est fidèle à la manière de penser de l’auteure. Cela peut très bien être des livres, pièces de théâtre, créations cinématographiques ou même des carrières entières.

Un événement ouvert à tous dans la limite des places disponibles.

Le programme complet en cliquant sur le lien suivant : 

https://www.trouvillesurmer.org/wp-content/uploads/2021/10/carton-prog21bd.pdf

"Absis-Duras: une amitié à l'écran", le 16 octobre à 20 heures, au Cinéma le Grand Action (75005 Paris)

Absis et Marguerite Duras se rencontrent dans les années 1970. De cette rencontre naît une amitié et de cette amitié une collaboration. En 1976, Absis réalise Cygne I et Cygne II : Marguerite Duras et Michael Lonsdale sont à la voix off, Bruno Nuytten à la caméra. Les films furent montrés et appréciés au Festival du Jeune Cinéma de Toulon en 1976. De l’autre côté, le film le plus radical de Marguerite Duras, L’Homme Atlantique (1981). Ensemble, avec les films d’Absis, une amitié retrouve place à l’écran.

Séance en partenariat avec l’Institut Français.

https://cjcinema.org/agenda/2021/octobre/focus-13/

1136_collection-christophel-c-films-a2-grai-phang-film-studio.jpg
Capture d’écran 2021-10-17 à 10.48.29.png

Focus sur L'Amant, sur France Inter (26 septembre 2021)

Géniale, péremptoire et narcissique, adulée ou détestée, Marguerite Duras ne laisse pas indifférent.

Pour éclairer ce texte, Clara Dupont-Monod reçoit Joelle Pagès-Pindon, agrégée de Lettres , chercheure à la Sorbonne nouvelle, vice-présidente de l’Association Marguerite Duras et poète. 

Elle s’entoure également d’une joyeuse bande de lectrices venues chahuter la plume de Duras : Constance (comédienne, auteure et humoriste), Liliane Roudière (journaliste et auteure), Cécile Coulon (auteure et éditrice) en alternance avec Elodie Emery (journaliste).

https://www.franceinter.fr/emissions/livre-et-chatiment/livre-et-chatiment-du-dimanche-26-septembre-2021

Thomas Pesquet lit un texte de Marguerite Duras en orbite dimanche pour la première "dictée de l'espace" (11 septembre, à 17heures)

L'astronaute français a choisi de lire un extrait de Un barrage contre le Pacifique de Marguerite Duras pour cette dictée en orbite prévue dimanche. Un évènement ouvert à tous, en plein-air, au Musée de l'air et de l'espace du Bourget.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-dictee-geante/la-dictee-geante-de-l-espace-thomas-pesquet-lit-marguerite-duras

32c879_a64f729aba494d84b62b4eb2d8905672~mv2.jpg

La Musica deuxième

 

Mise en scène Claude Lasterade avec Irène Coudel et Emmanuel Constanty

Du 30/09/2021 à 20h30 au 02/10/2021 - Le Monestier-du-Percy (département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes).

https://www.theatrelepoulailler.com/events/la-musica-deuxieme-jeudi-30

Capture d’écran 2021-05-28 à 12.26.30.pn

Fanny Ardant lit les "Aurélia Steiner"

 

Dans le cadre du festival « La Bibliothèque parlante » organisé par la BNF les 4, 5 et 6 juin 2021, lecture de Aurélia Steiner de Marguerite Duras par Fanny Ardant avec Sonia Wieder-Atherton (violoncelle).

Aurélia Steiner, figure essentielle dans l’œuvre de Duras, porte en elle différentes voix : celles d’une femme morte dans les camps nazis, de sa fille née sur place, d’une jeune femme qui vit entre Melbourne et Vancouver, de Duras elle-même. Aurélia Steiner est une revenante, une morte encore vivante, une vivante déjà morte. Le texte résonne comme un écho au film d’Henri Cartier-Bresson, Le retour, qui a saisi, en 1945, la libération et le voyage de retour des soldats français délivrés des camps. Aurélia appelle, crie, c’est une mélodie et une plainte, un souffle unique auquel Fanny Ardant prête sa voix.

https://www.bnf.fr/fr/agenda/la-bibliotheque-parlante-le-festival-de-la-bnf?f

La Dictée géante de France Culture (13 mars 2021)

156790422_4052529508100125_2783055685276

L'Amant, adapté en ballet

 

Ballet de Marco Goecke d'après Marguerite Duras

 

Musique : Claude Debussy, Maurice Ravel, Frédéric Chopin.

Il était montré en direct depuis l'Opéra de Hanovre (Allemagne) le 27 février 2021.

https://www.staatstheater-hannover.de/de_DE/programm-staatsoper/stream-der-liebhaber.1277632

151238990_4009642605722149_3756135376723
DURAS_LNJ_4_CAPTURE.jpg
programma_tekengebied_1_1.jpg
142429972_3950080801678330_5687191815919
142921436_3950233784996365_1998845131927

 

 

"Suzanna Andler" de Benoît Jacquot (quelques critiques)

D’après la pièce de Marguerite Duras (1968) avec Charlotte Gainsbourg, Niels Schneider, Julia Roy. 

"Suzanna Andler : triangle d’amour" par Cédric Enjalbert (14/01/2021) : https://www.philomag.com/.../suzanna-andler-triangle-damour

Critique, "Suzanna Andler" par Fabien Lemercier (4/02/2021) :

https://cineuropa.org/fr/newsdetail/397222/#cm

Review "Suzanna Andler" (8/02/2021) by Carmen Paddock :

https://cineuropa.org/fr/newsdetail/397222/#cm

Crítica de “Suzanna Andler”, de Benoît Jacquot, por Diego Batlle (4/02/2021) : https://www.otroscines.com/nota?idnota=16464

La bande-annonce du film : https://youtu.be/vT_Z9aNzQb8

"Marguerite Duras, l'écriture et la vie", un film de Lise Baron (2021).

Ven. 19 février 2021 à 22h35 sur France 5.

Il y a 25 ans, Marguerite Duras s’éteignait à l’âge de 81 ans. A l’évocation de ce nom, on pense spontanément à la Duras intellectuelle superstar, adulée ou détestée, avec ses grosses lunettes et son col roulé, qui reçoit le prix Goncourt pour son roman mythique, L’Amant. Mais derrière l’écrivain aux cheveux tirés et lèvres soulignées au rouge à lèvres dont il est justement question dans L'Amant, se cachent d’autres facettes peut-être moins connues du personnage, écrivain mais aussi cinéaste, journaliste, femme engagée à gauche, amoureuse transie ou mère aimante.

Marguerite Duras aura eu 1000 vies en une et bien d'autres visages. Ce film tente d'approcher au plus près de ce destin hors du commun.

 

(Her)ontdek het leven en werk van Marguerite Duras

En néerlandais. La radio belge d'expression flamande Klara consacre une série de cinq émissions à Marguerite Duras.

https://klara.be/herontdek-het-leven-en-werk-van-marguerite-duras

L’AMIE OU DES JOURNÉES ENTIÈRES AVEC MARGUERITE DURAS

jeudi 11 mars 2021 (Salle Aéroplane Théâtre de Suresnes)

De Michèle Manceaux

Adaptation et mise en scène : Philippe Honoré

Interprétation : Nathalie Grauwin

Peu de gens furent de véritables intimes de la mystérieuse Marguerite Duras. La journaliste Michèle Manceaux fut de ceux-là. Disparue en 2015, elle laisse derrière elle un texte bouleversant et parfois drôle sur cette amitié qui la liait à l’une des plus grandes auteures du XXe siècle.

« Il y faut beaucoup d’élan et beaucoup de retenue, beaucoup d’échanges et de paroles et beaucoup de silences » disait Marguerite Duras à propos de l’amitié. Bribes de conversations, phrases faussement anodines, doutes et angoisses…

À travers les souvenirs de Michèle Manceaux, la comédienne Nathalie Grauwin toute en finesse et en subtilité dévoile une facette méconnue de cette immense femme de lettres, dont on découvre la fragilité, mais aussi l’extraordinaire lucidité sur les temps à venir. Avant sa mort, Michèle Manceaux a eu le temps d’assister à l’adaptation de son texte sur scène. Elle en était ressortie «éblouie».

https://www.theatre-suresnes.fr/spectacle/2020-lamie-theatre/

LA DOUCE NUIT QUI PARLE… Une Conversation fictive entre Marguerite Duras et Jeanne Moreau (du jeudi 15 avril au dimanche 2 mai 2021).

*Théâtre de la Boutonnière 25 rue Popincourt 75011 Paris *

Présentation : Marguerite DURAS et Jeanne MOREAU se vouaient une admiration réciproque et nourrissaient une réelle et profonde amitié. Et pourtant, un jour, elles se perdent de vue, sans jamais se retrouver.

Marielle CRO l'auteur, de LA DOUCE NUIT QUI PARLE a imaginé une conversation entre Marguerite DURAS et Jeanne MOREAU, qui se retrouvent et s'expliquent sur ce long silence....

Un dialogue fictif émaillé de confidences, de révélations, et ce, dans une atmosphère, intimiste et chaleureuse. Elles nous racontent avec force détails leur enfance, les batailles livrées face à l'hostilité familiale, leurs amours, leurs réussites, mais aussi leurs chagrins.

Interprété par deux comédiennes, Solange PINTURIER (Jeanne Moreau) et Louisa BAILECHE (Marguerite Duras), ce face à face se révèle tendre et authentique. Les dialogues sont entrecoupés de chansons, India Song, Le Tourbillon de la Vie et la Rumba des îles un duo saisissant.

Ce moment vibrant de vérité tout au long duquel Marguerite et Jeanne échangent et se disent les choses. Ce spectacle met en lumière le parcours de ces deux femmes d'exception. La mise en scène est orchestrée par Samy Cohen qui a à son actif plus d'une vingtaine de pièces dont : Les liaisons Dangereuses, Les Trois Sœurs, Madame Marguerite...

120134605_3602763399743407_5755975569478
118888642_3546379028715178_5630022004199

Sorcières, textes de Marguerite Duras, avec Macha Méril (à partir du 15 septembre 2020, Théâtre de poche - Montparnasse - Paris)

Tirés de plusieurs sources, les textes de Sorcière, recueillis dans son œuvre et liés les uns aux autres, forment comme une histoire de la vie de Marguerite Duras. Le fil conducteur en est cette appréhension directe du monde, cet instinct de vie et de mort propre depuis toujours à toutes les femmes.

 

http://www.theatredepoche-montparnasse.com/wp-content/uploads/2020/08/DPA5-SORCIERE-avec-extraits-1.pdf

http://www.theatredepoche-montparnasse.com/project/sorciere/

Rencontres Duras de Trouville, 3 et 4 octobre 2020.

Ces journées ont lieu lors d’un week-end en octobre. Au programme, un week-end entièrement consacré à Marguerite Duras avec des lectures, des tables rondes, des vernissages, des projections et des représentations théâtrales autour de l’œuvre de l’auteure.

C’est aussi l’occasion de remettre le fameux prix Marguerite Duras. Prix qui récompense une œuvre qui a un lien et est fidèle à la manière de penser de l’auteure. Cela peut très bien être des livres, pièces de théâtre, créations cinématographiques ou même des carrières entières.

Un événement ouvert à tous dans la limite des places disponibles. Plus d’infos et inscriptions auprès de l’Office de Tourisme : 02 31 14 60 70

Pour télécharger le programme, cliquez sur le lien suivant:

https://www.trouvillesurmer.org/wp-content/uploads/2020/09/carton-

118579053_2495113607447683_3808903174688

Dimanche 13 septembre à 20 heures (heure de Paris)

Le théâtre de l'amante anglaise, de Marguerite Duras (lecture spectacle)

Mise en scène : Sophie Knittl-Ottinger

Avec
Sébastien Albillo (l'interrogateur)
Sophie Knittl-Ottinger( Claire Lasnes)
Redjep Mitrovitsa (Pierre Lasnes)
Laurène Savart (l'interrogatrice)

 

Réalisation : Compagnie Petit Théâtre Français / La PY Sphère

Découvrez la pièce gratuitement en direct sur le lien suivant: https://youtu.be/Zg4lkEqu8pQ

Capture d’écran 2020-05-30 à 12.16.48.pn

La Comédie continue, encore ! Et diffuse La Pluie d'été le 7 juin 2020 à 14 heures.

 

Spectacle à voir ou revoir sur www.comedie-francaise.fr ou sur les comptes YouTube et Facebook.

image-1.jpg

Le Square, au Lucernaire (Paris): du 04 mars au 19 avril 2020. Mise en scène de Bertrand Marcos, avec Melanie Bernier et Dominique Pinon

Le Square est l’histoire d’une rencontre. Une rencontre improbable entre deux solitudes, deux êtres ô combien différents, qui vont pourtant parvenir à se rejoindre au sein de leur nécessité commune de PARLER. C’est en effet cette forte nécessité de parler, évidente et insatiable, qui transparaît. Pour ces deux personnages, l’espace d’un après-midi, la parole vient tenir lieu de survie. Le Square est une ode au dialogue, à l’heure des réseaux sociaux, des conversations et rencontres virtuelles. La pièce apparaît à notre époque comme un acte de résistance, qui vient nous rappeler que rien ne remplacera jamais la parole réelle née lors d’une rencontre physique. Seulement ainsi peuvent surgir des instants d’une humanité profonde et magique, comme cet après-midi-là, pour ces deux personnages, dans ce square.

http://www.lucernaire.fr/a-venir/4069-le-square.html

image.jpg

Et si Duras aimait Bach

Le texte de Marguerite Duras est le fil conducteur de ce spectacle. Les mots de Duras appellent la musique de Bach.
Il s’agit d’un tissage plus que d’un dialogue. Duras évoque la mer et sa puissance, les éléments, les touristes à Trouville,
l’actualité de l’été 80, le pouvoir, les peurs de l'humain. Elle raconte aussi l’histoire d’amour qui naît entre une jeune fille,
monitrice de colonie de vacances, et un enfant.

De tout ça le public devient témoin. C'est un embarquement bouleversant. Quarante ans après, ce texte sonne avec force.
Quant à Bach, sa musique semble avoir été composée hier. La rencontre est évidence.

Il s'agit bien d'une lecture. Le piano est au centre du plateau, comme un bateau, perpendiculaire au bord de scène.
Anne a ce besoin d'être proche de lui, de le toucher, le caresser, de créer une relation à lui, de lui tourner autour,
besoin de s'en éloigner aussi par moments, de le regarder. Elle parle au public, à chacun.
Elle s'adresse à Alice aussi, comme si elles n'étaient que toutes les deux, l'écoute jouer comme si elle ne jouait que pour elles,
l'oublie, comme si elle se trouvait seule avec cette musique, dans la chambre noire dont parle Marguerite Duras.
Alice, elle, n'a pas le choix, est comme prisonnière de l'instrument. Est-elle dans la chambre, fantôme de Marguerite qui se rêvait pianiste, est-elle la jeune fille de l'histoire, est-elle l'enfant ? Tout à la fois et plus sans doute.
Tout est mouvement dans cette immobilité, dans la musique de Duras et les pensées de Bach.

https://www.alicerosset.com/et-si-duras-aimait-bach.html

748x500-generique_lgda.jpg

Lecture musicale Aurélia Steiner (Vancouver), Bibliothèque Oscar Niemeyer  le Havre, 18 janvier 2018 (Festival littéraire Le Goût des autres)

Une création, entre la talentueuse Elsa Lepoivre, échappée pour quelques heures de la Comédie-Française, où elle triomphe régulièrement et le pianiste Karol Beffa. Ensemble, ils s’emparent de l’univers de Marguerite Duras et du destin d’une de ses héroïnes les plus énigmatiques : Aurélia Steiner

Duras et Platini, mise en scène de Vassili Chavaroche, avec Anne Brochet, 18 janvier 2020, Théâtre National de Nice

« Je t’ai vu mourir à Mexico, je t’ai vu souffrir, je voulais tuer Maradona. ». Cette formule fort peu nuancée et adressée à Michel Platini à propos de la Coupe du monde 1986, on ne la doit pas à un supporter du triple Ballon d’or, mais bien à un des écrivains les plus célébrés de la littérature française, Marguerite Duras.
L’auteure avait été invitée en 1987 par le journal Libération à interroger le joueur quelques mois après sa retraite sportive. De cet entretien resté fameux, le metteur en scène Mohamed El Khatib a tiré un spectacle savoureux porté par un duo d’acteurs passionné par le jeu. Une proposition atypique pour une exploration littéraire du domaine du sensible, où le football part à la rencontre de la littérature.

https://www.tnn.fr/fr/spectacles/saison-2019-2020/duras-et-platini 

anonyme_delphine-seyrig-et-lactrice-viva

Exposition "Musas insumisas, Delphine Seyrig : Delphine Seyrig y los colectivos de vídeo feminista en Francia en los 70 y 80" au Museo Centro Nacional de Arte Reina Sofia, à Madrid, jusqu'au 23 mars 2020

Musas insumisas: Delphine Seyrig y los colectivos de vídeo feminista en Francia en los 70 y 80 explora la intersección entre las historias del cine, el vídeo y el feminismo en Francia. Centrándose en la emergencia de los colectivos de vídeo de la década de 1970, la exposición propone reconsiderar la historia del movimiento feminista en Francia a través de un conjunto de prácticas con medios audiovisuales, atendiendo a una red de alianzas creativas que surgieron en un tiempo de gran agitación política. Tanto Seyrig como su amiga y también actriz Jane Fonda, la realizadora Babette Mangolte, la poeta y pintora Etel Adnan, la escritora y activista Kate Millett o la filósofa Simone de Beauvoir se presentan como nodos de un tejido más amplio, plural y transnacional. Películas, vídeos, obras de arte, fotografías, documentos y materiales de archivo dialogan en secciones que muestran las preocupaciones políticas que el movimiento feminista puso sobre el tapete en ese momento histórico, y que resuenan en problemáticas que conciernen al arte y la política de hoy, mientras l+s feminist+s continúan construyendo alianzas, se levantan contra el sexismo estructural de la industria del cine y desafían los roles de género normativos. Las a menudo incómodas posiciones de Seyrig entre lo estético (cine, vídeo), el sistema del trabajo (profesión e industria) y el activismo están marcadas por un continuum entre la actriz y la activista que recuerda la vigencia del eslogan feminista de los 70 “lo personal es político”.

lecturesillimiteesjeanlouisfernandez034-

Les Lectures illimitées ou l'autre état de Floriane Comméléran (du 28 au 31 mai 2020, au Théâtre la reine Blanche, 75018, Paris)

Le spectacle Les Lectures illimitées se présente comme une épopée littéraire où les acteurs circulent entre des oeuvres qui se répondent, se réécrivent et se réinterprètent. Comme à l’intérieur d’un monde pluriel de récits inventés, déjà vécus ou peut-être rêvés, à l’image de la vie du lecteur en train de lire.
Le plateau de théâtre se transforme en une chambre d’échos où trois écritures parallèles s’entremêlent, se substituent ou fusionnent : l’écriture de Duras, l’écriture de Musil, et l’écriture des acteurs. Acteurs et spectateurs deviennent nomades à l’intérieur de cette correspondance intime et explosive entre théâtre et littérature.

D’après Agatha de Marguerite Duras et L’Homme sans qualité de Robert Musil.

https://www.reineblanche.com/calendrier/theatre/les-lectures-illimitees-ou-l-autre-

Capture d’écran 2019-11-16 à 17.29.48.pn

La Maladie de la Mort
Mise en scène de ALBANE LAQUET


Du 14 AVRIL 2020 au  19 Avril 2020
THÉÂTRE ESPACE 44, à Lyon 

http://www.espace44.com/maladiedelamort/

20190603-ilsnontrienvu-1343-745x481.jpg
20190603-ilsnontrienvu-1537-745x505.jpg

Ils n'ont rien vu de Thomas Lebrun

(en tournée de janvier à mai 2020)

 

Ils n’ont rien vu, dont la première a eu lieu le 04 juin dernier au Théâtre Olympia (dans le cadre de Tours d’Horizon), s’empare de la question de notre mémoire poétique et politique par la réminiscence d’Hiroshima. Le bombardement de la ville japonaise du 06 août 1945 a balayé en quelques secondes 50 000 âmes, civiles et militaires, ainsi que 350 ans d’histoire(s). Un acte de l’homme contre l’homme, d’une ampleur inouïe, que l’on se promettrait de ne plus jamais reproduire, ni même approcher… et pourtant.

Extraits sonores de Marguerite Duras et de témoignages d’hibakushas (survivants de la bombe) à l’appui, Thomas Lebrun et ses neuf interprètes passent de la tradition – cette chose qui survit aux sursauts de l’histoire – à son souvenir, plus dépouillé, un peu déformé, si bien que l’on ne sait plus où l’on est dans le temps. La réminiscence du drame d’Hiroshima passe par sa mise en scène : comme une vague, au ralenti, pour réaliser pleinement l’impact sur les corps comme sur la culture qu’ils portaient dans les scènes précédentes.

http://ballroom-revue.net/chroniques/2019/06/ils-nont-rien-vu-de-thomas-lebrun/

vz-643ac5aa-57b7-4ff6-a3d4-a5e310cd4602.

La Passion suspendue, avec Fanny Ardant, mise en scène de Bertrand Marcos (Théâtre de l'oeuvre, Paris, du 25 septembre au 4 octobre 2019)

Entre 1987 et 1989, après le succès foudroyant de L’Amant qui fait d’elle un écrivain mondialement reconnu, Marguerite Duras accorde une série d’entretiens au cours desquels elle se confie en toute liberté sur sa vie et son œuvre. Ce dialogue, publié une seule fois en langue italienne, avait disparu, jusqu’à ce qu’il soit finalement édité en français il y a quelques années.


Les 25, 26, 27, 28, 30 septembre à 19h, le 29 septembre à 17h et les 1er, 2, 3, 4 octobre à 19h

https://www.theatredeloeuvre.com/passion-suspendue-fanny-ardant/

Journées Marguerite Duras de Trouville (5 et 6 octobre 2019)

67477280_2585364051483352_37227322460549

Véritable icône de la ville, l’auteure méritait bien un rendez-vous culturel à son nom. Depuis sa mort en 1996, un hommage lui est rendu chaque année à travers ces rencontres.

Ces journées ont lieu lors d’un week-end en octobre. Au programme, un week-end entièrement consacré à Marguerite Duras avec des lectures, des tables rondes, des vernissages, des projections et des représentations théâtrales autour de l’œuvre de l’auteure.

C’est aussi l’occasion de remettre le fameux prix Marguerite Duras. Prix qui récompense une œuvre qui a un lien et est fidèle à la manière de penser de l’auteure. Cela peut très bien être des livres, pièces de théâtre, créations cinématographiques ou même des carrières entières.

Un événement ouvert à tous dans la limite des places disponibles. Plus d’infos et inscriptions auprès de l’Office de Tourisme : 02 31 14 60 70

https://www.trouvillesurmer.org/evenements-et-animations/temps-forts/les-journees-marguerite-duras/

67411894_2395715634047799_26947081241278

Exposition "La maison de Marguerite Duras de Lot-et-Garonne. Une écriture ancrée dans les terres de son père" (du 14 juillet à fin août 2019)

Marguerite a pris son nom d'écrivain au village de Duras. Elle a vécu au lieu dit Platier à Pardaillan avec sa mère et ses frères... C'est ensuite à l'écriture de son 1er roman Les impudents qu'elle revient dans ses écrits en vallée du Dropt et prend le nom de Marguerite Duras.
Une exposition vous l'explique au centre Marguerite Duras à Duras tenu par l'Association Marguerite Duras.
Photos de famille et une exposition "Le Platier : Marguerite Duras, une écriture ancrée dans les terres de son Père"
Ouvert du 14 juillet au 1er Septembre tous les jours de 15h à 18h30.
Entrée : 5 euros. Tarif réduit : 4 euros.

https://www.margueriteduras.org 

Adaptation de La Douleur à São Paulo

(24 et 25 juillet 2019)

65460945_584798708594485_600556268735273

Les Enfants de Duras, sur France Culture

838_wan_lin_qin.jpg

Un podcast original en 3 épisodes, disponible dès le jeudi 18 avril

2 avril 1967, Marguerite Duras s'entretient avec des enfants de 6 ans dans l'émission Comme il vous plaira, diffusée sur France Culture. Qu'est-ce qui est le meilleur dans la vie ? Ça sera comment les choses, plus tard ? C'est quoi, une histoire vraie ? Telles sont les questions que l’écrivaine pose par exemple aux écoliers de la rue Saint-Benoit (Paris), au cours de discussions qu’elle mène avec chacun, d’égal à égal.

Que diraient ces enfants d'hier, des écoliers de l'école de la rue Saint-Benoit d’aujourd'hui ? Que sont-ils devenus ? Que se souviennent-ils de la rencontre avec l'écrivaine ? Un demi-siècle plus tard, voici Christine, Claire, Sophie, Antoine et François, que Léa Capuano a retrouvés, adultes. A son tour de les rencontrer, autour d’une expérience de l’enfance… 

Episode 1 : L'enquête  Que sont devenus les enfants d'hier ? Les éléments de présentation de leur identité dans l'émission de 1967 permettront-ils de les retrouver ? Auront-ils changé ? 

Episode 2 : Chercher les souvenirs Christine, Claire, Sophie, Antoine et François se retrouvent à l'école Saint-Benoit, avec les souvenirs de l'école non mixte, du jardin du Luxembourg et du marchand de bonbons Le P'tit Monsieur.

Episode 3 : L'âge de raison Les voix des enfants d'hier se mêlent à celles des enfants d'aujourd'hui pour n'en former plus qu'une, celle de l'enfance.

https://www.franceculture.fr/creation-sonore/nouveaute-les-enfants-de-duras